mercredi 16 mai 2018

Nuit sans fin

Auteurs : Preston & Child
Editions : L'Archipel (avril 2018)
Nbre de pages : 362


Présentation de l'éditeur :

À FORCE DE TROUVER DES CADAVRES SANS TÊTE...

Quel point commun entre la fille d’un milliardaire, un ancien avocat véreux, un oligarque russe... ?
Tous ont été assassinés à New York, la cité des ténèbres, la ville de la nuit sans fin.
Tous ont été décapités et leur tête a disparu, comme si l’assassin était une sorte de collectionneur morbide...

... PENDERGAST POURRAIT BIEN Y PERDRE LA SIENNE !

Selon quels critères le criminel choisit-il ses victimes ? Vincent d’Agosta, du NYPD, et l’agent spécial Pendergast, du FBI, sont sur les dents. D’autant que ce dernier pourrait bien être la prochaine cible du tueur.
Une enquête constellée de fausses pistes où intelligence et sens de la déduction seront des atouts capitaux !


Mon avis :

J'ai enfin lu le dernier opus consacré aux enquêtes de Pendergast, personnage que j'ai découvert il y a quelques années en arrière avec La chambre des curiosités et je n'ai plus jamais arrêter de lire ces auteurs.

Je gardais un souvenir génial du précédent opus, Noir sanctuaire, et j'avais hâte de retrouver Aloysius mais également Constance...

Or, dans cet opus, Constance n'apparaîtra pas, si ce n'est un peu à la fin. Autant vous dire qu'elle m'a cruellement manqué.

Pendergast va être rudement mené avec une enquête sur des personnages hauts placés que l'on décapite. Aucune pitié pour ces gens. Le tueur serait-il un vengeur de la Société ? Celui qui remet les choses à leur place ? Qu'on pu faire ces personnalités pour terminer leur vie de telle manière ?

Autant j'ai été emportée d'emblée par ce qui se passait et j'ai dévoré la première moitié du bouquin, autant lorsque j'ai commencé à me douter du coupable, j'ai commencé à trouver un peu le temps long.

Si Pendergast et D'Agosta sont toujours aussi plaisants à suivre, le mobile des meurtres et le personnage qui les perpétue ne m'ont pas convaincue. Et c'est bien la première fois que je sors un brin déçu par une enquête de Pendergast.

Pourtant, les auteurs ont mis ce qu'il fallait dans ce tome pour que le lecteur reste en haleine du début à la fin, avec pas de mal difficultés du côté de Pendergast pour trouver le coupable et ses motivations, sans compter sur son arrestation, mais cela n'a pas suffit pour me convaincre que ce tome là était à l'égal des précédents.

L'écriture est toujours aussi fluide et Preston & Child forment un duo que j'aime toujours autant mais cette fois-ci la sauce n'a prise qu'à moitié et c'est dommage.

Cela dit, la fin me donne quand même envie de continuer à les suivre et à retrouver Pendergast mais également Constance. Il y a encore beaucoup de choses à découvrir la concernant et je suis déjà très curieuse de voir ce que les auteurs vont faire dans le prochain ouvrage.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire