mercredi 26 juin 2019

Les Dieux de Howl Mountain

Auteur : Taylor Brown
Editions : Albin Michel (Mai 2019)
Collection : Terre d'Amérique
Nbre de pages : 384


Présentation de l'éditeur :
Hanté par la guerre de Corée, où il a perdu une jambe, Rory Docherty est de retour chez lui dans les montagnes de Caroline du Nord. C'est auprès de sa grand-mère, un personnage hors du commun, que le jeune homme tente de se reconstruire et de résoudre le mystère de ses origines, que sa mère, muette et internée en hôpital psychiatrique, n'a jamais pu lui révéler. Embauché par un baron de l'alcool clandestin dont le monopole se trouve menacé, il va devoir déjouer la surveillance des agents fédéraux tout en affrontant les fantômes du passé...
Entre les courses automobiles illégales, les pasteurs qui prêchent avec des serpents venimeux dans les mains, les coutumes et croyances d'un endroit reculé au début des années cinquante, c'est tout un univers que fait revivre Taylor Brown dans ce roman haletant qui rappelle Donald Ray Pollock et Tom Franklin.



Mon avis :

Ce roman est le deuxième de l'auteur. Le résumé me laissait présager une lecture dynamique et palpitante. Or, nous sommes ici dans un roman noir, un roman d'ambiance plus que d'action que j'ai été, malgré tout, ravie de découvrir.

Tout ne m'a pas convaincue mais j'ai très vite adhéré aux personnages de Rory et de sa grand-mère, Ma. On apprend leur histoire au fil du récit dans une atmosphère plutôt pesante vu que Rory fait du trafic d'alcool et que Ma est une guérisseuse aussi convoitée et respectée que crainte par la population.

On va alterner avec les difficultés de ce trafic, l'histoire familiale de Rory et Ma puisqu'un drame est survenu avant la naissance de Rory. Nous allons aussi découvrir les souvenirs d'ancien combattant de ce jeune homme qui n'est pas sorti indemne tant physiquement que psychologiquement, de la guerre de Corée.

Ce fut une lecture intéressante avec des passages magnifiques et prenants et d'autres que j'ai trouvés plus longs et qui m'ont moins accrochée.

Bon, il faut dire aussi, pour la défense de ce titre, qu'il passait tout juste après le dernier R.J. Ellory alors...

Il n'empêche que Taylor Brown a un style qui m'a plu et même si je n'ai pas adhéré à tout ce qu'il proposait dans son roman, j'ai réellement trouvé que le point fort résidait dans les personnages de Rory et Ma par tout ce qu'ils dégagent de volonté, de caractère avec un lien qui les unit autour de l'histoire de Bonni, la fille de Ma et la mère de Rory.

Même si l'histoire de cette femme ne prend que quelques chapitres par-ci par-là, elle m'a totalement envoûtée, emportée parce qu'elle entraîne chez Rory une volonté absolue de découvrir la vérité et de se venger...

En bref, ce roman n'est pas un coup de coeur et l'histoire m'a plus ou moins passionnée. Par contre, les personnages sont extrêmement bien travaillés, construits et deviennent tellement attachants qu'au final ils permettent de ne pas lâcher ce roman avant la fin. Et honnêtement, l'abandonner aurait été un réel gâchis.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire