mercredi 4 janvier 2017

Lux

Auteur : Maud Mayeras
Editions : Anne Carrière (2016)
Nbre de pages : 246


Présentation de l'éditeur :
C'est l'histoire d'un retour, d'une sentence et d'une vague qui monte à l'horizon. 
2016. Antoine Harelde débarque à Ceduna, dans les terres arides du sud de l'Australie. 
Vingt ans auparavant, il a passé un été dans cette petite ville perdue et, en l'espace de trois mois qui l'ont vu quitter l'adolescence, il a connu la joie, l'amitié, l'amour et l'horreur. 
Aujourd'hui il est un homme. Il n'a pas oublié, il n'a rien pardonné. 
Mais la justice prend d'étranges et inquiétantes couleurs à la lumière de l'apocalypse.


Mon avis :

Maud Mayeras est une auteure dont j'entends parler depuis pas mal de temps. Pour autant, je n'avais jamais franchi le cap de la lecture alors même que Reflex est dans ma liseuse depuis plusieurs mois. C'est avec Lux que j'ai décidé de la découvrir et je dois bien dire que cette auteure a un talent incontestable pour mettre à plat le lecteur.

On va suivre, dans cette histoire, Antoine, trentenaire, qui revient en Australie au bout de vingt ans d'absence. Il va retourner à Ceduna, une petite bourgade dans laquelle il avait fait la connaissance de Hunter. Antoine se souvient et le lecteur va basculer petit à petit dans une intrigue captivante et horrifique à la fois.

L'ouvrage est scindé en trois parties de telle sorte que l'on voit les choses se dévoiler progressivement. Les chapitres sont courts et donnent du rythme à l'ouvrage mais également du poids sur tout ce qui va se passer.

Si la première partie m'a beaucoup surprise par l'horreur de la situation, les deux autres parties ne sont pas en reste pour mettre le lecteur hors d'haleine.

L'atmosphère est froide et pesante à tel point que je ne le lisais que quelques chapitres avant de refermer ce bouquin pour mieux le reprendre par la suite parce que je voulais savoir...

Maud Mayeras sait parfaitement jouer avec le lecteur : le surprendre, l'attendrir, le questionner sur tout ce qui se passe à Ceduna.

Mais on est très loin d'imaginer la finalité de ce qu'elle nous dévoile au fur et à mesure que l'on progresse.

Je n'étais pas du tout prête à découvrir cette révélation qui m'a mise à plat. Je suis tombée des nues et j'ai bien cru que tout ce bouquin n'était qu'un canular magnifiquement orchestré même si ce n'est pas le cas à proprement parler.

Maud Mayeras m'a tellement bernée par des situations qui ne laissent pas le lecteur indifférent que j'ai reçu une gifle magistrale en arrivant à la troisième partie.

La fin m'a par contre un peu déçue. Vu tout ce que j'avais découvert, j'attendais une apothéose qui n'est pas arrivée mais c'est aussi un peu logique si l'on analyse l'ensemble.

Je ne me suis pas spécialement attachée aux personnages et je suis restée plutôt extérieure à ce qui leur arrivait. Si ce n'était la plume de l'auteur et les questionnements que l'intrigue m'apportaient, je crois bien que j'aurais abandonné ce roman mais avec Lux il en était hors de question.

Les non-dits entraînent tellement des situations extrêmes que cela rend la lecture addictive et c'est bien là la force de ce roman. Sans compter bien sûr sur cette écriture bien particulière de Maud Mayeras, plutôt froide et sournoise qui vous emporte dans des situations où l'on découvre tout ce que l'être humain a de plus abjecte.

C'est addictif et surprenant; c'est terrible et angoissant; c'est majestueusement écrit et impitoyable.

Une découverte que je ne regrette pas d'avoir faite et que je vous invite fortement à lire si vous ne l'avez pas déjà fait.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire