jeudi 30 novembre 2017

Stasi Child

Auteur : David Young
Editions : 10/18 (octobre 2017)
Nbre de pages : 456


Présentation de l'éditeur :
Berlin-Est, hiver 1975. Le lieutenant Karin Müller est dépêchée près du Mur pour examiner le corps d'une adolescente, abattue alors qu'elle tentait certainement de passer à l'Ouest. Fait tristement ordinaire. Mais la scène de crime dévoile rapidement un tout autre scénario. Pourquoi la victime fuyait-elle vers l'est du pays ? Que cache le centre de redressement où elle résidait ? Et que cherche la Stasi, qui, étrangement, chapeaute l'enquête ? Malgré les ordres de ses supérieurs d'étouffer l'affaire, prise en étau entre sa loyauté au régime et le naufrage de sa vie privée, la policière poursuit son investigation. Mais sous le joug paranoïaque de la guerre froide, rien n'est plus dangereux que de poser des questions.


Mon avis :

Ce roman avait tout pour me plaire avec notamment un contexte historique difficile que je n'ai jamais lu et qui pourtant m'interpelle : le berlin de l'après guerre coupé en deux blocs. C'est un thème compliqué avec tout ce que cela implique de complots et d'existences brisées en un rien de temps.

David Young a placé une intrigue policière dans un Berlin fracturé par le mur dont il faudra attendre 1989 pour le voir démantelé. Entre temps, avec un meurtre commis à la frontière entre Berlin-Est et Berlin-Ouest, l'auteur nous dévoile ce que c'était de vivre dans cette partie du monde communiste de 1975.

Cela va être compliqué de vous parler de ce roman sans trop en dire et je trouve le résumé de l'éditeur suffisamment complet pour ne pas en dire plus.

Lorsque vous allez suivre Karin et son sous-lieutenant Werner mener cette enquête sur le corps d'une adolescente totalement défigurée, vous allez être loin de vous imaginer ce que cela sous-entend des drames que cette jeune fille a pu endurer.

Car l'enquête est pour moi un prétexte à mettre à jour les horreurs qui ont perduré dans un Berlin-Est que de nombreux d'allemands voulaient quitter pour passer à l'Ouest.

Karin et Werner font partie de la Kripo, la brigade criminelle. Mais Karin mènera cette enquête à la demande d'un membre de la Stasi (ou Ministère de la Sécurité d'Etat) qui possède un réseau d'espions.

Ce roman va dévoiler les méthodes très spéciales de cette organisation qui n'ont été connues qu'après la chute du mur de Berlin.

On verra aussi les difficultés qu'aura Karin dans son enquête parce que si la Stasi met son nez dedans c'est qu'il y a forcément des ramifications politiques derrière.

Parallèlement à cette enquête pour savoir qui est cette jeune fille et comment elle s'est retrouvée dans une situation l'ayant menée à sa mort, on va également suivre le récit d'Irma qui est à la maison de correction de Prora Ost, sur l'île de Rüngen, neuf mois avant le drame.

Le compte à rebours est en marche et entraîne un récit touchant mais surtout révoltant.

Je me suis très vite attachée à cette jeune fille qui n'est là que parce que sa mère a été arrêtée parce qu'elle gênait et que cette adolescente refusait de suivre les ordres donnés dans le foyer où elle était placée.

A l'époque, à Berlin-Est, la Stasi faisait la loi mais également le grand ménage...

Karin va devoir user de beaucoup de stratèges pour mener à bien cette enquête qui gêne au plus haut niveau.

J'ai beaucoup aimé la suivre tant dans sa vie de lieutenant que dans sa vie personnelle qui va prendre un tournant auquel on ne s'attend absolument pas, même si on sent que son couple est en difficulté.

La fin m'a ébranlée et autant vous dire que je suis déjà au taquet pour lire la suite, Stasi Block, que j'ai déjà dans ma PAL.

L'écriture de David Young est tellement prenante, fluide et simple à suivre que les pages se tournent d'elles-même.

Si l'intrigue est sympa à suivre c'est vraiment le contexte historique qui m'a marquée et tout ce que cela entraine dans la vie des allemands de cette ville de Berlin coupée en deux.

J'ai vraiment beaucoup aimé cette lecture surtout que les explications que donne l'auteur sur la situation politique et les enjeux que cela entraîne sont très claires. C'est une période compliquée que j'avais du mal à saisir mais avec ce roman tout coulait de source.

Je n'ai plus qu'une envie retrouver Karin et voir ce qu'il va se passer dans le prochain tome qui met en avant une femme pleine de mérite par sa combativité face à des géants politiques qu'elle compte bien neutraliser.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire