mercredi 29 novembre 2017

Une vie exemplaire

Auteur : Jacob M. Appel
Editions : La Martinière (octobre 2017)
Nbre de pages : 285


Présentation de l'éditeur :
Jeune cardiologue éminent, père de deux adorables petites filles, le docteur Jeremy Balint est un homme qui a réussi sa vie. D'autres que lui, apprenant que leur femme dévouée les trompe depuis des années avec un collègue, se laisseraient emporter par la rage.
Pas Jeremy Balint.
Jeremy Balint va prendre son temps, car Jeremy Balint est un sociopathe. Avec méthode et patience, il va organiser l'élimination de son rival.
Et ce n'est que le début.
De nombreux romans mettent en scène des psychopathes, mais jamais un écrivain n'était parvenu à nous plonger avec autant d'acuité dans les arcanes de leur esprit. Jeremy Balint ne nous cache rien. Ne nous épargne rien. Il ne voit tout simplement pas le mal comme nous.


Mon avis :

J'ai terminé ce roman, il y a à peu près une semaine. Sa lecture a été simple, fluide mais je ne peux pas dire que j'en suis sortie réjouie. Je ne peux pas dire non plus qu'il ne m'ait pas plu puisque je l'ai lu assez rapidement. Pourtant, il lui manque cruellement une bonne dose de stress que j'attends avec un thriller.

Le problème avec ce roman va surtout venir du fait que la comparaison avec le fameux Dexter ne joue pas en sa faveur.

Je n'ai jamais lu Dexter ni vu la série d'ailleurs. Mais j'en ai entendu parler et voir un peu ce que pouvait donner un sociopathe parfaitement bien placé dans la société me tentait beaucoup.

J'ai donc découvert Jérémy Balint, cardiologue réputé dans son hôpital, 34 ans et marié à une femme qu'il aime par dessus tout. Ensemble, ils ont deux filles qui font la joie de cet homme.

L'ombre à ce tableau merveilleux va être l'infidélité de sa femme qu'il va découvrir inopinément et alors même qu'elle avait refusé un dîner chez ses beaux-parents. A partir de ce moment là, Jérémy va orchestrer sa vengeance en tuant l'amant maudit, risquant de détruire tout ce que Jérémy a construit pendant des années.

On s'attend donc à un ouvrage où le sang, le meurtre de sang froid vont être le fondement le plus important et voir que cet homme agit sans émotion aucune.

J'ai été hyper surprise de me rendre compte qu'en fait l'auteur ne va pas seulement fomenter ce meurtre tant espérer par Jérémy. Cela va être beaucoup plus calculer puisque notre homme va d'abord tuer d'autres personnes innocentes avant de s'en prendre à la bonne personne. Le but est de faire croire à la police qu'un serial killer sévit à n'importe endroit des Etats-Unis.

Si l'orchestration est intéressante et démontre effectivement que Jérémy est loin d'avoir des remords dans les meurtres qu'il commet, on peut aussi regretter que l'ensemble manque quand même de crédibilité.

Je ne pourrai pas développer ici sous peine de vous spolier et même si je n'ai pas regretté ma lecture, je me suis dit que Jacob M. Appel aurait pu faire un autre roman beaucoup plus prenant pour mettre en avant la nature de ces sociopathes dénués d'empathie.

D'ailleurs, je ne suis pas vraiment d'accord sur le fait que Jérémy soit un réel sociopathe mais il vous faudra le lire pour comprendre pourquoi.

En fait, j'ai lu ce roman sans vraiment ressentir quoi que ce soit du début à la fin. Je suis restée très extérieure à l'histoire en voulant quand même savoir ce qui allait arriver, si Jérémy allait être inquiété par la police à force de tuer sans vergogne...

Une chose est sûre la fin ne m'a pas convaincue, ni vraiment l'ensemble du roman.

Par ailleurs, l'écriture est un peu terne et manque de pep's pour donner un allant au lecteur. Même si je suis allée jusqu'au bout de ce roman en peu de temps, il me tardait quand même de le terminer pour passer à une intrigue beaucoup plus prenante et inquiétante. Ici, malheureusement, je n'ai rien ressenti.

1 commentaire:

  1. C'est dommage, car le résumé promettait un quelque chose de bien.

    RépondreSupprimer