samedi 10 mars 2018

Ce soir, on regardera les étoiles...

Auteur : Ali Ehsani
Editions : Belfond (1er février 2018)
Collection : Le Cercle
Nbre de pages : 313


Présentation de l'éditeur :
Des bombardements de Kaboul aux mirages des côtes italiennes, la leçon de vie pleine d'humanité d'un enfant déterminé à faire bouger les frontières d'un monde à la dérive. Bouleversant.
La guerre, c'est le quotidien d'Alì, huit ans. Les rues de Kaboul englouties sous les tirs de mortier, les terrains de foot improvisés au milieu des décombres, le petit garçon est habitué. Mais un soir, au retour de l'école, c'est sa maison qui a disparu et, avec elle, ses parents. 
Sans famille ni argent, Alì et son grand-frère Mohammed prennent la route. Direction l'Iran, la Turquie, la Méditerranée, d'autres rives, à la recherche d'autres étoiles sous lesquelles trouver refuge. 
Cinq ans plus tard, Alì est devenu un adolescent. Un gamin de treize ans cramponné au châssis d'un poids lourd en partance pour l'Italie. Un jeune homme épuisé, qui rassemble ses forces pour fuir, toujours plus loin. Seul. 
Car Mohammed, son grand frère, son héros, s'est égaré en chemin... Qu'est-il arrivé ? Les deux garçons pourront-ils jamais tenir leur promesse d'être réunis, libres et heureux, sous les étoiles ?


Mon avis :

Ce titre est un témoignage de l'auteur suite à sa fuite de Kaboul, avec son frère, lorsqu'il avait 8 ans.

J'avais hésité à lire ce livre parce que j'ai du mal à accrocher à ces histoires qui se déroulent en Afghanistan, Pakistan... Je n'avais d'ailleurs pas accroché aux fameuses Hirondelles de Kaboul de Yasmina Khadra et un autre titre dont je ne me rappelle plus.

Je voulais voir si avec Ce soir, on regardera les étoiles... ce serait la même. Si j'allais rester hermétique à ce que l'auteur allait me narrer.

Force est de constater que ces histoires là ne sont pas pour moi, même si je ne nie pas à quelle point l'horreur vécue et décrite aurait dû me toucher voire même me bouleverser.

En fait, je pense que le procédé narratif ne m'a pas facilité la tache puisque, très rapidement, j'ai su ce qui allait se passer pour Ali mais aussi et surtout pour son frère.

Je n'ai eu aucune surprise lorsque les évènements se produisent et que l'auteur nous dévoile ce qu'il en est pour lui.

Le fait de mélanger le passé et le présent dans un même chapitre ne me convient pas dans n'importe quel sorte de roman. Ici c'est encore plus terrible parce que, du coup, je n'avais plus ce stress que j'aurais dû avoir si je n'avais pas su à l'avance comment cela allait se terminer.

Ce roman a été lu dans le cadre du Book Club du Cercle organisé par les éditions Belfond le 4 mars dernier et malheureusement je n'ai pas pu y participer comme je l'aurais voulu. Je n'ai fait qu'une brève apparition dans la matinée alors que l'auteur n'était présent que l'après-midi.

Si vous êtes curieux de voir les échanges, n'hésitez pas à aller sur la page : lien du Book Club.

En ce qui me concerne, je suis sortie mitigée mais surtout très déçue de ma lecture parce que j'en attendais beaucoup plus du point de vue émotionnel.

Cela ne m'a pas forcément étonnée vu que ce n'est pas la première fois que je réagis sur des livres de ce genre. Cela me prouve surtout que ces histoires ne sont pas faites pour moi parce que je me blinde tellement avant de les commencer qu'au final je ne ressens rien, ou en tout cas je me refuse de ressentir quelque chose. Ce qui est encore plus terrible quand on lit tout ce par quoi Ali est passé : la perte de ses parents, dès le début, partir d'un pays en guerre et croire que toutes les villes du monde vivent dans les mêmes conditions...

Ali est un gamin attachant et son parcours pour arriver là où il en est aujourd'hui a été semé d'embûches que l'on s'imagine bien sûr mais que l'on ne voudrait jamais vivre.

Je suis donc le vilain petit canard sur ce titre qui fait l'unanimité.

Du coup, je ne peux que vous conseiller de vous faire votre propre avis dessus, comme je le fais systématiquement lorsqu'un ouvrage ne m'a pas donné ce que j'en attendais. N'oubliez jamais que les avis sont personnels et qu'en aucun cas le livre ne mérite pas d'être lu. Vous risqueriez de passer à côté d'une belle découverte.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire