mardi 9 avril 2013

Ne t'éloigne pas

Auteur : Harlan Coben
Editions : Belfond Noir (2013)
Nbre de pages : 367

Présentation de l'éditeur :
Un soir de février, Stewart, père et époux dévoué, sort d'une boîte d'Atlantic City en compagnie d'une ravissante strip-teaseuse. Personne ne les reverra.

Dix-sept ans plus tard, l'inspecteur Broome cherche toujours à percer le mystère. Et des éléments pourraient bien relancer l'enquête : des photos anonymes, une nouvelle disparition, même lieu, mêmes circonstances.

Coïncidences ? Rituels macabres ?

Et si Megan avait la réponse ? Car cette bonne mère de famille cache un passé sulfureux. Un passé qu'elle tente d'oublier depuis dix-sept ans...

Mensonges, vengeance, prostitution, meurtres et rédemption. Alors qu'un serial killer fait les after des clubs à la recherche d'une proie, des secrets soigneusement enterrés sortent des bois...


Mon avis :

Je n'avais lu que Dans les bois de cet auteur mais je me rappelle avoir passé un très bon moment de lecture et de suspense puisque je n'avais pas trouvé le coupable avant la fin.

J'étais très enthousiaste de découvrir ce dernier Harlan Coben et j'avoue que même si j'étais un peu perdue sur le début de l'histoire, l'ensemble m'a enchantée.

En effet, tenant la présentation de l'éditeur, je m'attendais à avoir un prologue qui me mettrait dans le bain et me permettrait de situer un peu les personnages et les relations qu'ils pouvaient avoir entre eux. Or, ce n'est pas du tout le cas.

Nous démarrons d'emblée 17 ans après les faits et si l'auteur place par-ci, par-là des petits indices pour nous mettre l'eau à la bouche de ce qui a pu se produire, j'ai été un peu déstabilisée sur une bonne cinquantaine de pages. En fait, le temps que tout s'organise.

Une fois que nous connaissons les uns et les autres et certains secrets, le lecteur est plus à même de se laisser raconter cette histoire dont on ne connaît que les aboutissants vraiment au dernier chapitre.

Je ne me suis pas du tout doutée de l'identité du coupable. Je me suis laissée emporter par cette narration si fluide, dans ce monde que Harlan Coben sait si bien mener.

Ce n'est que le deuxième ouvrage que je lis de cet auteur et pourtant je garde ce souvenir avec Dans les bois d'une angoisse permanente parce que je doutais de chaque personnage. Je n'étais sûre de rien.

Avec Ne t'éloigne pas, c'est exactement la même chose. On se dit que chaque personne peut être coupable de ces disparitions et si disparition il y a réellement eu qu'elle en est la cause. On a beau chercher, se triturer le cerveau et faire des hypothèses, c'est bluffant comme il est impossible de faire des choix clairs et précis qui seront finalement avérés à la fin de l'ouvrage.

Je ne dirai pas que Ne t'éloigne pas est un thriller frissonnant, qui va vous empêcher de dormir la nuit mais je ne regrette pas mon immersion dans l'histoire de Megan.

Chacun de nous a ses petits secrets bien enfouis qui, un jour, refont surface. Il y a certaines choses du passé que l'on pensait oubliées mais que l'on a finalement du mal à effacer. C'est là, en nous, ne demandant qu'un prétexte pour ressortir et tout faire basculer.

Megan va en faire la triste expérience mais cela va aussi avoir un point positif sur la vie qu'elle a choisi de mener.

En bref, un roman policier qui m'a fait passer un très moment de lecture. Harlan Coben m'a séduite et je suis prête à poursuivre ma découverte avec cet auteur.

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire